Accusé de « tentative d’assassinat » contre Sonko: Yarga Sy rompt le silence après sa sortie de prison

0 245

En mars 2023, Yarga Sy, un employé d’une entreprise de sécurité aéroportuaire, avait été arrêté à Dakar par le procureur général de la cour d’appel, Ibrahima Bakhoum. Il était accusé d’homicide involontaire, de tentative d’assassinat et d’administration d’une substance nuisible à la santé. Ces accusations concernaient une présumée attaque contre le maire de Ziguinchor.

 

Récemment libéré grâce à une loi d’amnistie votée par l’Assemblée nationale, Yarga Sy a partagé sa version des faits lors de sa sortie. Il a affirmé que les accusations portées contre lui avaient pour seul but de nuire à sa réputation et de le mettre en mal avec Ousmane Sonko. « Il ne s’agissait pas d’un individu qui aspergeait un autre d’une substance. Il s’agissait d’un individu qui avait décidé d’imbiber un mouchoir de vinaigre pour le donner à un autre. C’était d’ailleurs un mouchoir aux couleurs vert, jaune et rouge que j’avais imbibé de vinaigre, et que j’ai donné à mon leader politique qui se trouvait dans une situation très compliquée à ce moment-là », a expliqué Yarga Sy au micro de la chaine TFM.

Il a également souligné l’importance du soutien de Sonko, indiquant que ce dernier n’avait jamais douté de lui. « Mais ce qui m’a le plus rassuré, c’est que les accusations qui ont surgi ont été portées par des personnes. L’important dans cette affaire est de voir d’où viennent ces accusations, et il est également crucial que, lorsqu’il y a une accusation, la personne accusée soit en paix avec sa conscience. Car Ousmane Sonko lui-même et son entourage savaient que tout ce qu’on racontait n’était que des balivernes et que cela ne tenait pas la route. Ce sont des accusations gratuites qui ont été portées par des gens, et c’est pour cette raison que cela ne m’a jamais affecté sincèrement »,  a-t-il ajouté.

L’arrestation de Sy a suscité des interrogations chez bon nombre d’observateurs, certains suggérant que le procureur aurait agi pour nuire à l’entourage de Sonko. Face à ces allégations, le leader de Pastef a pris la défense de Sy, affirmant publiquement: « Monsieur Yarga Sy n’a rien à voir avec cette affaire-là. C’est quelqu’un à qui je peux confier ma vie ».

Ousmane Sonko avait lui-même annoncé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux avoir été victime d’une tentative d’assassinat, dans un contexte politique très tendu. Les incidents au cours desquels M. Sonko affirme avoir fait l’objet d’une tentative d’assassinat sont survenus en marge du procès en diffamation que lui a intenté l’ex-ministre du Tourisme et des Loisirs, Mame Mbaye Niang, un militant de l’APR, le parti politique de l’ex-président de la République, Macky Sall.