Accords de pêche Sénégal-UE: Jean-Luc Mélanchon, avocat de Diomaye et Sonko (Vidéo)

0 136

Dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, Jean-Luc Mélenchon, leader du parti La France insoumise, a prononcé un discours lors du meeting de l’Union populaire à Paris le 25 mai 2024. Il a critiqué sévèrement les accords de pêche entre l’Europe et le Sénégal, les accusant de pousser de nombreux Sénégalais à immigrer en Europe. Le discours de Mélenchon aurait pu être tenu par un certain Diomaye Faye ou un Ousmane Sonko.

 

 

Mélenchon a débuté son discours en soulignant les échecs de l’Europe dans ses relations avec l’Afrique. « L’Europe s’est mise en échec des relations qu’elle aurait dû construire avec le reste du monde. Puisque je reviens du Sénégal et que je vous adresse le salut de la révolution citoyenne du Sénégal et de sa jeunesse, je ne prendrai que cet exemple pour vous expliquer ce que cela signifie en votre nom et ce que cela pourrait être si vous élisez des députés insoumis. Ces députés ne lèveront pas la main quand on leur dira de le faire pour voter des accords aussi condamnables que ceux conclus avec les pays africains ».

Il a ensuite évoqué l’impact des accords de pêche sur le Sénégal, un pays contraint de vendre ses ressources halieutiques sous la pression des entreprises européennes. « L’Afrique, un continent sur lequel se produiront la moitié des naissances mondiales d’ici à 2050, se lève face à ces injustices. Au Sénégal, on a été contraint de vendre, sous manipulation, la totalité de la réserve halieutique, c’est-à-dire tous les poissons qui se trouvent au large des côtes sénégalaises. Les entreprises européennes patrouillent ces eaux et exploitent ces ressources, tandis que les malheureux pêcheurs sénégalais, qui vivaient de cette activité, sont renvoyés au chômage, vers les villes, et ensuite vers l’immigration à travers la Méditerranée ».

Mélenchon a critiqué ceux qui se demandent pourquoi les Sénégalais quittent leur pays pour venir en Europe, les accusant d’hypocrisie. « Ce sont ceux qui sont responsables et coupables de cette situation qui viennent ensuite expliquer aux gens: « Qu’est-ce que vous faites là ? » Mais qui les a fait partir, s’il vous plaît ? Sinon ceux-là mêmes qui prétendent continuer à diriger. Que ce soit dit une bonne fois pour toutes ».

Pour conclure, il a lancé un appel aux immigrants en France de ne pas retourner dans leur pays d’origine. « J’en profite pour dire, puisque j’en suis là dans mon propos, que vous avez peur qu’ils viennent. Figurez-vous qu’une seule peur que vous pourriez et devriez avoir aujourd’hui, c’est qu’ils s’en aillent. Je demande à ceux qui y pensent : pitié, ne nous laissez pas avec les autres ».

Les nouvelles autorités sénégalaises ont exprimé leur ferme intention de renégocier les accords de pêche. L’objectif principal est de garantir que les ressources halieutiques bénéficient avant tout aux citoyens sénégalais avant d’être exportées. Ce réajustement vise à assurer une meilleure gestion des ressources maritimes et à renforcer la souveraineté alimentaire du pays. Cette démarche s’inscrit dans un programme plus vaste, baptisé « Le Projet », où la souveraineté alimentaire occupe une place primordiale.