Absa Faye, 2è épouse du Président Diomaye: L’histoire entre un professeur et son étudiante

0 322

Entre le Président de la République Bassirou Diomaye Faye et sa deuxième épouse, Absa Faye, c’est l’histoire d’un professeur et son étudiante. L’Observateur révèle que le successeur du Président Macky Sall a été le professeur en fiscalité de celle qui partage sa vie depuis un peu plus d’un an. C’était lorsque la native de Marane Bougar, patelin niché dans la commune de Diakhao (région de Fatick), était à l’École supérieure polytechnique (ESP) de Dakar, entre 2010 et 2012.

 

Le couple n’a entamé leur relation amoureuse que bien plus tard, confie un proche du nouveau chef de l’État, interrogé par le journal. Ce dernier rembobine: « Au début de leur relation, en tant que professeur et étudiante, Bassirou Diomaye Faye n’avait jamais songé partager, un seul jour, une vie sentimentale avec Absa Faye. D’ailleurs, il ne cessait de répéter qu’il ne va jamais prendre une seconde épouse ».
C’était sans compter avec les qualités de la jeune dame. La source de L’Observateur rapporte que Diomaye Faye finit par succomber devant « l’intelligence, la discipline et le caractère brillant de son étudiante ».
« Il avait beaucoup de respect et d’estime à l’égard de la jeune fille. Celle-ci maîtrisait parfaitement bien, d’après lui, les matières de ses professeurs et avait une large connaissance des choses », insiste le témoin.
Après son cursus, Absa Faye décroche un contrat dans une banque en France. Mais, elle et son professeur gardent le contact. Il s’en suit la demande en mariage.
D’après le quotidien d’informations, c’est en 2022 que le mariage devait être célébré. La date sera finalement repoussée. La raison :
« Malheureusement, avec la maladie de son grand-frère, Thierno, un sourd-muet atteint de cancer, Bassirou Diomaye Faye a décidé de reporter le mariage ».
Celui-ci aura finalement lieu le 4 février 2023, précisément deux mois dix jours avant que le secrétaire général et n°2 du parti Pastef ne soit interpelé et placé en garde à vue pour « diffusion de fausses nouvelles, outrage à magistrat et diffamation envers un corps constitué », à la suite de la publication d’un post sur les réseaux sociaux où il critiquait le comportement de certains magistrats.
Après la célébration de leur union dans la plus grande discrétion et la sobriété au domicile familial situé à Keur Massar, Absa Faye rentre au bercail pour, dit-elle, « s’enquérir des conditions de détention » de son époux.
En compagnie d’une de ses petites sœurs, la seconde épouse en a profité pour se rendre à Ndiaganiao pour voir sa belle-famille. La suite, on la connait.